Ne relachez pas vos efforts SVP ! Passez chez BD-vox ... Un vote par jour !

ICI

Et puis ICI, une interview de votre serviteur (c'est l'arroseur arrosé !)

Comic Booster 1

lundi 3 mai 2010

Hamo

Aujourd'hui, découverte d'un jeune auteur, rencontré pour la première fois l'an passé alors qu'il réalisait sa 1ère série, et dont je vous ai déjà présenté quelques dédicaces ...
Hamo (photo Caroline Dehon)

Q - Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour. Je m'appelle Pierre-Yves Berhin, je suis illustrateur, sous le pseudo de HAMO. Je suis né à Namur en 1982 et même si j'aime voyager, j'y habite toujours.

Q - Comment t’es venu l’idée de faire de la BD ?

Un peu par hasard, en étudiant l'illustration à St-Luc à Liège, entre 2000 et 2003. Je n'y connaissais vraiment rien à la BD. D'ailleurs j'étais là avec l'idée de faire des bouquins pour enfants. Mais en apprenant plus en détail les bases techniques du dessin et en rencontrant d'autres élèves, eux fans de BD, j'ai réalisé que la bande dessinée était vraiment un moyen agréable de raconter une histoire, de mettre en scène une aventure.
Une découverte un peu tardive donc, mais qui ne m'a pas lâché depuis.


Noirhomme aux éditions Casterman

Q - Quel cursus as-tu suivi ?

Avant mes études à Saint-Luc, j'ai suivi un parcours scolaire assez classique, dans l'enseignement général. Options langues. Mais depuis mes 11 ans, j'ai suivi pas mal d'ateliers aux cours du soir, à l'Académie de Beaux-Arts de Namur. C'est vraiment là que j'ai découvert l'histoire de l'art, les couleurs, le principe de l'illustration. Une belle entrée en matière car les profs que j'ai eu étaient vraiment très motivants. Mes parents me voyant mordre à l'hameçon, ont accepté que je fasse des études supérieures artistiques. D'où mon départ pour Liège à 18 ans.

Q - Dans Noirhomme, Antoine Maurel au scénario et toi au dessin tracez une ambiance assez faustienne. L’éternelle lutte entre le bien et le mal. Le succès facilement acquis en échange d’un pacte avec un personnage peu recommandable ...

Oui, c'est une atmosphère qui s'est très rapidement imposée. Je voulais du polar, du fantastique et des ambiances très "XIXème". Antoine, que je connaissais pour sa grande culture littéraire, m'a alors assez vite proposé de développer l'identité d'un personnage sombre et romantique, dans le Paris de Balzac. La trame de l'histoire s'est alors mise en place, au fil de nos discussions arrosées, entre la Belgique et Paris :)

Noirhomme T.2 - Mise en couleurs par Benoît Bekaert
Foetz 2009

Q - Comment s'est passée ta collaboration avec Antoine Maurel pour ta première série Noirhomme ? Qu'en as-tu retiré ?

Extrêmement bien. J'ai eu la chance de démarrer ma "carrière" dans la BD avec un projet qui me tenait à cœur et avec un scénariste qui m'inspirait confiance. Antoine et moi n'avions jamais publié et nous considérons cela comme une très grande chance d'avoir pu travailler sur un premier projet, qui ne soit, ni une commande, ni le résultat d'un mariage éditorial forcé. Noirhomme est un projet "perso", que nous avons développé seuls et que Casterman a ensuite édité dans le plus grand respect de notre démarche.
Antoine et moi étions déjà bons camarades en débutant le projet, mais c'est une véritable amitié qui s'est ensuite installée. De plus, cette première expérience dans la BD nous a permis à tous les deux de démarrer d'autres projets, sur lesquels nous travaillons actuellement, avec des dessinateurs, scénaristes et éditeurs qui ne nous auraient peut-être pas accordé leur confiance il y a quelques années. Bref, Noirhomme fût pour nous un excellent départ !


Hamo à Dolhain-Limbourg 2010

Q - Quels sont tes projets, si tu en as ?

Pour le moment, je dessine le premier album d'une nouvelle série BD pour Glénat. Ca s'appellera Special Branch, un polar en 3 tomes, qui se passe à Londres à la fin du XIXème siècle, scénarisé par Roger Seiter. Je considère le fait de bosser avec lui comme une grande chance car j'avais adoré son travail sur FOG (avec Cyril Bonin au dessin, chez Casterman). Et puis, Glénat a l'air d'être une solide boîte, qui fait son boulot avec conviction.
Sinon, j'ai pas mal de commandes d'illustrations, notamment pour des agences publicitaires ou de communication. J'aime beaucoup le travail avec le milieu infographique. Je donne justement cours d'illustration numérique dans une haute école d'infographie, depuis quelques mois. C'est vraiment passionnant, d'échanger et de faire profiter de ma petite expérience à des étudiants, alors qu'ils n'ont, en fait, que quelques années de moins que moi ...


Inédit ! : une planche de Special Branch, sa prochaine série

Q - Quels-sont tes hobbys à part le dessin ?

A côté de tout ça, je trouve encore le temps d'être musicien. Pour moi c'est aussi important que le dessin. J'ai commencé l'accordéon diatonique à 6 ans. Je joue dans des groupes depuis que j'ai une quinzaine d'années. Le parcours serait un peu long à expliquer, mais pour le moment je joue principalement avec Camping Sauvach, mon groupe de chanson française festive et pour une chanteuse (Alix Leone). J'ai également comme projet de produire un album instrumental, uniquement axé autour de mes compos sur cet instrument.

( ICI, un de leurs morceaux à écouter !! )

Q - De quels auteurs BD est-tu fan ?

Boucq, Bonhomme, Davis, Pratt, Dodier, Mignola, Janry (sur la série Spirou), ...


En exclusivité, première dédicace des personnages de Special Branch.
Dolhain-Limbourg 2010

Q - Ta dernière BD lue ?

Parlons plutôt de la prochaine : Aspic, détective de l'étrange (chez Quadrant solaire). J'ai aperçu quelques extraits sur le net, ça a vraiment l'air costaud ! A découvrir, donc :)

Son blog, c'est par ! Les dédicaces déjà publiées : (1), (2), (3), (4), (5) et (6).

9 commentaires:

666 a dit…

Rencontré à Charleville où j'ai en fait découvert d'un coup : la série, le scénariste et le dessinateur. Irrémédiablement attiré par le sujet et le personnage énigmatique central. Aimantée par la couv. Un bon scénar. Qui tient en haleine. Un trait qui colle parfaitement à cette époque que j'affectionne tant, teintée de mystère, auréolée d'ésotérisme. Bcp de travail de recherches. Bonne restitution. 2 auteurs à suivre.

kirira a dit…

Waou, ça c'est un parcours qui fait rêver et en plus il est musicien!!
Le dessin de couverture est super, je pense que c'est univers qui me plairaît, le romantisme sombre du XIXeme j'adore!

choule[bnkr] a dit…

sympa de savoir qu'il bosse avec le scénariste de Fog, série que j'avais bien aimé, pour son dessin surtout.

Michellux a dit…

@ 666 :
Ah bon parce que tu connaissais déjà !!
Cela ne sert à rien que je me décarcasse alors !!
... Je déconne ^ ^ ...
Merci pour ton enthousiasme, que je partage également à son sujet !

@ Kirira :
Et oui, le monsieur a 2 cordes à son arc !! Je te recommande sa BD, noire à souhait ...

@ Choule[bnkr] :
R. Seiter écrit également l'aventure de "polar maritime" H.M.S. (His Majesty's Ship) qui se déroulent fin XVIIIème. Excellent !

galien a dit…

Sympa comme découverte.

Il a un beau trait et pas la grosse tête, un parcours qui laisse rêveur, pour sûr !

Anonyme a dit…

Salut Michel!

Super! On m'a déjà transféré le lien sur facebook :) C'est formidable :)

Merci encore, je trouve que ça rend bien.

Py / HAMO

Michellux a dit…

@ Galien :
Merci pour lui !

@ Py / Hamo :
On t'a déjà transmis le lien, c'est cool !! Merci à toi et à bientôt ...

Becks a dit…

belle interview, dommage que je l'ai raté à Dolhain, ce n'est que parti remise

Michellux a dit…

@ Becks :
Et oui ! Mais tu pourras l'approcher au festival d'Arlon, à n'en pas douter !!