Ne relachez pas vos efforts SVP ! Passez chez BD-vox ... Un vote par jour !

ICI

Et puis ICI, une interview de votre serviteur (c'est l'arroseur arrosé !)

Comic Booster 1

samedi 31 mars 2012

Olivier Brazao

A l’origine, je devais publier cette interview de concert avec celle de son épouse, Béatrice Tillier, mais l’intéressé ayant pris son temps :), je ne vous la présente qu’aujourd’hui...

Le sympathique Olivier Brazao

Q - Bonjour, peux-tu te présenter ?

Hello à toutes et à tous !! Je m’appelle Olivier Brazao, je suis principalement auteur de BD, mais je aussi illustrateur (jeux, magazines, maquettes de fresques, faire-parts de naissance, mariage), graphiste (pour des mairies, des festivals). Si vous désirez en voir davantage, voici mon blog dont vous pourrez également devenir membre, pour être au courant dès qu’un nouveau post est publié. [NDLR : Olivier est né à Lyon le 23 mai 1971]

Affiches de festivals

Q - Comment t’est venue l’idée de faire de la BD ?

Comment dire … j’ai commencé comme tout le monde, quand j’étais petit. On m’a donné des crayons de couleurs et du papier... J’ai toujours gribouillé, mais c’est vers l’âge de 8 ans que je me suis mis à dessiner plus régulièrement. En premier lieu de petites illustrations, je recopiais ce qui me plaisait... Je dessinais presque tout le temps avec le même copain (Philippe Vergnieux) qui lui faisait des planches, du coup ça m’a tenté et je m’y suis collé.

Couverture de romans aux Ed. Le Livre de poche

Q - Quel cursus as-tu suivi ?

Un cursus scolaire classique. J’aurais du suivre mes parents qui partaient s’installer à l’étranger, au soleil, mais comme ils m’ont laissé le choix (j’avais 17 ans), j’ai préféré rester en France, dans la famille sur Lyon où j’ai fait toute ma scolarité. Partir en laissant la famille les amis, le sport... Ça ne me tentait pas trop, je savais que j’allais en profiter de toute façon à chaque congé.

Sheewowkees T.1 – Couverture et WIP d’une planche aux Ed. Delcourt

Vous allez me dire : « Mais, vivre au soleil toute l’année, c’est génial ! » Mais non, me connaissant, je crois que je me serais cru en vacances toute l’année et me la serait coulée douce. De toute façon il n’y avait rien aux niveaux études qui m’intéressait là où ils partaient. Vu que j’avais toujours été tenté par le dessin, je suis rentré à l’école Émile Cohl sur les conseils d’Alain Sarraillon Sr, un ami graphiste de mes parents.


62 auteurs de Boulogne dessiné – Arlon 2011

Q - Quelles sont tes principales publications ?

J'ai longtemps travaillé pour Milan presse, Nathan, Magnard, Hachette,... Je suis connu (c’est un bien grand mot) pour la série des Sheewõwkees chez Delcourt, avec Thomas Mosdi au scénario. J’ai ensuite participé à plusieurs collectifs, dont La compagnie des glaces chez Dargaud, où j’ai fait le story-board en collaboration avec Béatrice Tillier. D’autres collectifs pour les éditions Glénat, du Lombard, Soleil, Attakus, Imbroglio...
Hommage à André Geerts

Pour plus de renseignements sur ma Bibliographie. N’hésitez pas à vous balader sur mon blog, vous y découvrirez des travaux sur lesquels vous ne m’auriez certainement jamais imaginé travailler.

Barbare – Aquarelle pour 62 auteurs de Boulogne dessiné

Q - Quels sont tes projets, si tu en as ?

Je suis sur plusieurs albums en même temps, si on peut dire. Je travaille tout d’abord sur deux collectifs, le premier est pour les éditions Soleil, Paroles de poilus 2 et le second sur une légende pour les éditions l’Eure du terroir. J’aime bien travailler sur des collectifs car on aborde pleins de sujets différents et ce sur un nombre de pages limités. En plus de ça, en général, j’en profite pour essayer d’autres façons de travailler, style, mise en couleurs, quand je la fais...

Sheewowkees T.2 – Couverture et WIP d’une planche aus Ed. Delcourt

Ensuite, sur un album pour les éditions du Signe, qui traitera du Moyen-Age et, si tout va bien, un projet qui me tient à cœur, un one-shot avec un scénariste de renom. Mais là c’est un peu plus long à se mettre en route, car il est lui aussi bien pris entre la BD, le cinéma et d’autres choses. Il y a encore d’autres projets, mais qui eux ne sont qu’à l’état d’embryon pour le moment. Voilà pour ce qui est de la BD.

WIP de Yeti, personnage pour stations de ski

Sinon, comme à chaque fin d’année, je poursuis la réalisation de panneaux pour des parcs ludiques, que j’ai entamée depuis quelques temps avec Idealand. Création de personnages et de jeux pour diverses stations de ski...

En mâle de nus aux Ed. Attakus

Q - Quels-sont tes hobbys à part le dessin ?

Pas mal de choses. Je bricole quand je le peux. Nous avons refait toute notre maison, seuls, enfin avec l’aide d’amis et d’un tonton. C’est déjà un sacré hobby qui m’a pris 2 ans et qui du coup m’a éloigné de la BD. Je continue à l’occasion, il y a toujours à faire dans une maison... Un peu de jardinage avec mon épouse. Sinon je fais de la planche (décidément je n’en sors pas !!! ) à voile avec mon fils, surtout pendant les vacances.

Carte de vœux 2010 pour Afflelou

Je l’accompagne aussi au golf qu’il pratique depuis plusieurs années, là pour le coup je ne suis pas à son niveau, c’est très agréable d’essayer de le suivre et puis j’ai pratiqué les arts martiaux pendant de très nombreuses années. Nous faisons du tir à l’arc en famille dans le club d’un copain, et aussi un peu d’équitation quand l’occasion se présente.

Hommage à Moebius

Q - De quels auteurs es-tu fan ?

J’ai des goûts, je pense, assez éclectiques, je suis un grand admirateur d’Uderzo, Franquin, Peyo, Gazzotti, Maurice Tilleux, Frank Pé, Joël Parnotte, Berthet, Michel Plessix, Moebius ...

La jeune fille de l’eau - illustration

Q - Ta dernière BD lue ?

Mon dernier coup de cœur était pour Lydie de Zidrou & Lafebre, que Béatrice a ramené de chez Dargaud dans sa besace. Je viens juste de commencer Portugal de Pedrosa, qui devrait bien me parler, vu mes origines. Sinon pour en citer quelques unes que j’ai bien aimées : Jazz Maynard de Roger, Exauce-nous de Makyo et Bihel, Seuls de Vehlmann et Gazzotti, les Quatre de Bakerstreet deDjian, Legrand & Etien, et ... Le Bois des vierges. La fin est tout simplement superbe et je ne parle pas du dessin ! Je vous souhaite donc de bonnes lectures à toutes et à tous. Merci pour cette interview !

Vivre libre ou mourir – Arlon 2011

Et la précédente dédicace d'Olivier est ICI.

6 commentaires:

666 a dit…

Une passionnante interview superbement illustrée où l'on découvre d'autres facettes du talent d'Olivier Brazao.
Un faible tout particulier pour son illustration intitulée La Jeune Fille de l'Eau. Magnifique ...

galien a dit…

Oui merci pour la découverte !
J'aime beaucoup les ambiances qu'il arrive à mettre dans ses illustr,s et il gère très bien la couleur pour cela, c'est vraiment un dessinateur bourré de talent !

thierry a dit…

D'accord avec la sorcière concernant l'illustration "La jeune fille de l'eau" : c'est une merveille.
J'avais beaucoup aimé le film qui, je pense, a inspiré ce dessin.
Quand au reste, il n'y a pas grand chose à dire.
Du talent. Point.

Olivier Brazao a dit…

Que dire d'autre que : Merci, merci... :)
N'hésitez pas à venir visiter le blog à l'occaz'...
Encore merci pour vos compliments.

Michellux a dit…

@ 666 & Tjierry :
Cette illustration m'a plu, et je n'ai pas pu faire autrement que la choisir.

@ Galien :
Effectivement, il gère plutôt bien la mise en couleurs ! ;)

@ Olivier :
Merci pour ta participation et ta bonne humeur, qui transparait dans l'interview ...

korri a dit…

J'adore ce que fait Olivier , et puis toujours sympa et dispo ! Bravo à lui ( et à madame qui fait aussi du good taf ) :-))

Korri